Actualités

Interview d’Anaël Navarro, Directeur SI et co-fondateur de Weda

Temps de lecture : 8 min environ

Aujourd’hui c’est Anaël Navarro, CTO/CIO de de Weda, qui nous fait l’honneur de répondre à cette interview. Il se livre à nos questions et revient évidemment sur cette année 2020 qui a été marquée par l’apparition du Covid19. Vous découvrirez entre autres comment Weda accompagne les professionnels de santé, continue à innover de façon collaborative et quelles sont les perspectives d’avenir sur ce marché en pleine mutation.

 

Pouvez-vous vous présenter et nous dire quelques mots sur votre histoire avec Weda ? 

Je suis un des cofondateurs de Weda, aujourd’hui Directeur Technique, un rôle très transversal à mi-chemin entre CTO et CIO. Mes missions portent par exemple sur le recrutement des postes techniques, la création de pôles projets et toute la partie de gestion autour du système d’information. Une de mes priorités est notamment de garantir l’esprit initial de Weda en soutenant notre confiance aux employés et en misant avant tout sur l’humain au sein de la société.

Pour l’histoire de Weda, tout débute en 2010 quand nous nous réunissons avec les deux autres cofondateurs, Fabrice et Steve, pour constater que le monde du logiciel métier est figé sur un ancien modèle peu enclin à l’innovation. Nous nous retrouvons tous les 3 dans un petit café du centre historique de Montpellier pour mettre en commun toutes nos idées.

Dès le départ nous sommes sur la même longueur d’onde pour lancer une solution 100% en ligne grâce à l’expérience que chacun dispose dans le domaine du logiciel et celui du médical. Nous engageons dès lors une réflexion poussée, en prenant le soin de réunir 25 médecins aux profils différents qui contribueront au succès de la co-création du dossier patient, grâce à une liberté d’expression totale sur leurs besoins.

Nous sommes à leur écoute et leur proposons de révolutionner la reprise de données et tout en protégeant à tout prix leurs intérêts tel que l’authentification ou la sécurisation de leurs données. Dix ans plus tard, les processus de validation que nous avons mis en place dès la première année sont toujours utilisés par nos confrères.

Il ne restait plus qu’à trouver un nom à ce projet, Steve avait déjà en tête un projet avec le Veda qui signifie “la vision et la connaissance” en sanskrit, que nous avons décidé de renommer avec une 1ère lettre plus symbolique, le W : Weda était désormais créé. Aujourd’hui en Janvier 2021, Weda compte plus de 16 000 professionnels de santé actifs et gère plus de 31 millions de dossiers patients uniques, soit quasiment la moitié de la population française.

 

Comment Weda s’est adaptée à la crise sanitaire du Covid19 en interne ? 

Avant le 1er confinement en mars 2020, nous avions déjà anticipé et pris de l’avance pour mettre en place le télétravail (Système téléphonique, VPN, accès aux messageries, etc.) en interne pour que la vie de la société puisse continuer “presque normalement”. Aujourd’hui encore nos équipes sont en télétravail et assurent la totalité des services à distance sans compromettre la qualité de service.

Durant le premier confinement, de nombreux employés ont accepté de faire évoluer leur poste afin de répondre aux demandes urgentes pour assister le corps médical et soutenir tous ceux qui sont en première ligne depuis le premier jour, les médecins et l’ensemble du personnel soignant. Nous avons travaillé en collaboration avec de petites entreprises locales en tant que prestataires, comme pour la fabrication des masques pour les employés. L’idée était de penser humain, entraide et solidarité avec cette doctrine : “L’humain pour le médical”

 

Et du côté des clients, des initiatives ont-elles été mises en place ? 

Concernant la situation du Covid19 pour nos utilisateurs, nous avons décidé de nous mettre au service du corps médical de manière citoyenne. Nous avons créé une “Procédure Centre Covid19” que nous avons mis à disposition gratuitement pour les professionnels de santé sur notre plateforme.

Dans un deuxième temps, nous avons créé un pôle Projet dont l’objectif était de faciliter le démarrage des centres Covid19. Ce pôle a été assisté par un service client attitré qui a accompagné les utilisateurs, mis à disposition les outils de Weda, et qui reste aujourd’hui encore au plus près de l’évolution de cette crise sanitaire inédite.

Ce qui compte vraiment pour nous, ce sont les actions concrètes, les nouvelles méthodologies mises en place pour la base médicamenteuse avec un focus particulier sur l’aspect médical. Un exemple pour illustrer cela, la création des formulaires spéciaux Covid19 pour que les professionnels de santé puissent recueillir facilement les données au sujet de l’épidémie et de sa progression. Ces formulaires permettent de réaliser quotidiennement des statistiques avec des données anonymisées afin que le monde de la recherche puisse les exploiter et aider à son tour les médecins à améliorer la prise en charge de leurs patients.

En résumé sur le Covid19, nous avons réalisé un effort global en interne pour que les employés puissent continuer à travailler intelligemment et en toute sérénité, au travers de petites actions symboliques et en maintenant le contact à distance. Pour être clair, à chaque fois que l’on voit un sourire sur un visage c’est une réussite, c’est tout ce qui compte au final, même si c’est un indicateur qui ne se chiffre pas.

En externe, nous avons mobilisé nos équipes pour assister et accompagner les professionnels de santé dans leurs missions, pour que les données soient structurées, sécurisées, anonymisées, mises en commun, exportables et exploitables pour que les chercheurs puissent s’appuyer des remontées du terrain.

 

Le processus d’innovation est au cœur de Weda, pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne la collaboration entre les utilisateurs et les Développeurs informatiques ?

Nous avons plusieurs sources d’échanges, nous travaillons avec de nombreux experts de proximité en France dans le domaine de l’équipement médical et de l’informatique. Ces sociétés travaillent avec les professionnels de santé au quotidien et sont de véritables porte-parole des utilisateurs, en nous faisant remonter leurs commentaires. Nous disposons par ailleurs d’un groupe de bêta-testeurs qui nous aide à co-développer les innovations grâce à sa force de proposition. Enfin, notre support technique est à l’écoute de toutes les remontées de nos utilisateurs, pour apporter des solutions à leurs questions et faire évoluer de façon continue les fonctionnalités dans Weda.

Nous collaborons avec des grands groupes moteurs d’utilisateurs, cliniques, bêta testeurs volontaires, pour savoir ce dont ils auront besoin demain, des personnes qui ont déjà participé et qui ont déjà été pertinentes. Ils s’investissent en fonction de leur temps, ce sont des personnes qui fédèrent naturellement beaucoup de médecins et qui souscrivent à leurs idées. Beaucoup ne sont pas conscients de leur potentiel, chez Weda nous les remarquons lors de groupes de discussions et leur proposons de les mettre en avant en devenant beta-testeurs.

 Qu’est ce qui selon vous différencie Weda de ses concurrents et confrères ?

Ce qui anime Weda, ce n’est pas “le style” mais son attrait pour le médical, une valeur forte que l’on partage naturellement avec notre groupe Vidal dont la promesse est “L’intelligence médicale au service du soin”.

Nous avons choisi de travailler pour nos clients, ces médecins qui soignent nos familles, nous nous devons de faire mieux pour eux, d’améliorer et simplifier leur pratique. Pourquoi ? Car ce sont les professionnels de santé les mieux placés pour savoir ce dont ils ont besoin au quotidien, nous nous devons de les consulter, nous concentrons nos efforts sur les échanges, avec beaucoup d’écoute et nous devons parfois débattre pour challenger nos solutions techniques.

Nous effectuons une veille en continue pour avoir un œil en permanence sur les tendances de fond qui arrivent et celles qui commencent à s’installer sur le marché. Dès qu’elles nous semblent pertinentes, nous nous interfaçons à ces solutions et mettons nos équipes à disposition pour ouvrir des passerelles.

 

D’ailleurs, pouvez-vous nous dire quels ont été vos grands projets de développements réalisés l’année dernière en 2020 ? 

Tout à fait, nous avons travaillé sur de nombreuses innovations comme l’amélioration de la compatibilité avec les systèmes Mac, le développement de la télétransmission VZ2 ou la mise à disposition du tiers payant avancé. Mais le gros point fort c’est l’important développement de l’interopérabilité avec nos partenaires. “Weda interop” c’est le fait d’ouvrir des passerelles de compatibilité pour s’interfacer à énormément d’autres modules de santé qui sont spécialistes de leur domaine.

Parmi les projets les plus importants, nos équipes ont notamment travaillé dur et dans l’urgence pour mettre à disposition un module Covid et un séquenceur de consultation intelligent qui permet aux médecins d’avancer plus intuitivement dans Weda durant leur consultation. Alors certes, l’année 2020 a été marquée par la crise du Covid19 mais nous n’avons jamais mis de côté notre roadmap concernant les innovations à intégrer au logiciel.

 

 Comment voyez-vous évoluer le marché de la santé connectée dans les prochains mois et prochaines années ? 

Pour les évolutions de demain, je pense qu’il faut remettre le patient au cœur du processus de soin. On parle beaucoup de Ma Santé 2022, de l’Espace Numérique de Santé (ENS) et du Ségur de la Santé qui a eu lieu en 2020 qui permettent d’accélérer un certain nombre de projets numériques. Évidemment le principe d’interopérabilité est au cœur de nos préoccupations car le monde de la santé se doit d’être mieux connecté et de structurer rigoureusement ses données.

Et bien sûr, les prochaines années seront également marquées par l’intelligence artificielle, qui n’est pas simplement des données que l’on ajoute les unes aux autres, c’est avant tout rassembler cette information de façon structurée et l’analyser pour en tirer du savoir. C’est selon moi ce travail préparatoire qui aura un impact demain. L’AI c’est un robot qui à partir des données va extrapoler des décisions, dans des domaines précis et limités, il faut encore une intelligence humaine pour assister le professionnel de santé, étudier le comportement des médecins, les aider à évoluer dans leur domaine et faire en sorte de leur permettre de mieux soigner.

 

Pouvez-vous nous dire deux mots sur les grandes thématiques de Weda à venir ? Parmi les nouveautés à venir en cette année 2021, nous travaillons sur des outils qui vont permettre de mettre l’intelligence globale, humaine et artificielle, au service de nos utilisateurs. Nous avons d’ores et déjà planifié de nouveaux projets pour nos bêta-testeurs sur lesquels nous ne pouvons pas encore communiquer.

D’autres actualités à partager ? Des éléments à ajouter ? 

Oui merci de m’en donner l’opportunité. Grâce à notre stabilité dans le secteur, nous sommes fiers d’avoir réussi à garder tous nos employés sans avoir eu recours à du chômage partiel. Aujourd’hui, malgré la période économiquement difficile, nous continuons de recruter avec notamment l’ouverture de 8 postes pour agrandir notre service support et notre équipe de développeurs. De nouveaux postes seront aussi rapidement ouverts pour le pôle formation et celui de la communication. Les candidats qui sont prêts à adhérer à notre culture d’entreprise humaine et motivés par un projet ambitieux sont invités à envoyer leur candidature dès maintenant ! Merci.